Les principes de l’éducation de l’enfant

Le but principal de l’enseignement Waldorf est de développer des individus libres mais moralement responsables dotés d’un haut degré de compétences sociales et de créativité. Les connaissances factuelles, les devoirs et les évaluations ont moins d’importance que dans l’enseignement dit “classique”. Le “storytelling” c’est-à-dire l’art de raconter des histoires et l’expérimentation sont les bases de l’éducation Waldorf. Les mathématiques, l’histoire, la littérature et les sciences sont enseignées au sein des écoles Waldorf ainsi qu’une variété d’arts et de compétences dites “pratiques”.

Une école Waldorf intègre généralement des classes de maternelles, de primaires et secondaires, et accueillent ainsi des élèves du jardin d’enfants (trois ans environ) au lycée. Elle reste à taille humaine : 400 à 450 élèves, 25 à 30 élèves par classe.

La pédagogie Waldorf est basée sur la conviction que l’amour, la confiance et l’enthousiasme fournissent aux enfants les capacités indispensables pour se développer tout en contribuant au progrès social. Dans un esprit de développement personnel et d’empathie, l’ambition, la crainte et la compétition sont bannies de l’éducation. Ainsi, au début, les évaluations sont réalisées sur le développement individuel du caractère de l’élève. Les notes et examens sont progressivement introduits aux élèves plus âgés.

L’accent est mis sur les activités créatives. Ainsi, de la maternelle au lycée, les élèves tricotent, sculptent, peignent et jouent d’un instrument de musique. L’eurythmie, rite ésotérique dansé issu de l’anthroposophie, aussi appelé “art du mouvement” est appris aux enfants. Dès le CP, deux langues étrangères sont enseignées aux élèves par le biais de contes, de chansons et de conversations.

Bien que les écoles Steiner-Waldorf recherchent une autonomie absolue sur le plan pédagogique et celui des programmes, elles rejoignent cependant des paliers de convergences avec le programme de l’Education Nationale permettant ainsi aux élèves qui le souhaitent une mobilité vers les écoles “classiques”.

Dans les écoles Steiner-Waldorf, la pédagogie employée utilise un style d’éducation pouvant s’adapter à tous les thèmes académiques, comme le montre ce travail d’étude. Ainsi, les pédagogues préfèrent enseigner un sujet spécifique sur une période définie (4 à 6 semaines par exemple) les deux premières heures du matin au lieu de privilégier un emploi du temps répétitif.

Aujourd’hui, il existe plus de 1000 écoles Waldorf dans le monde, basées dans 60 pays différents, ce qui fait de la pédagogie Steiner-Waldorf l’un des plus grand mouvement scolaire alternatif. Cette pédagogie alternative est reconnue en Europe et ses établissements bénéficient régulièrement de financements de l’Etat.

Les établissements Waldorf sont accessibles à tous les enfants sans distinction ethnique, sociale, politique ou religieuse.

Leave a Reply